de fr it

Jacob CarlStauder

17.10.1694 à Oberwil (BL), 9.2.1756 à Lucerne, cath., de Constance (1716). Fils de Franz Carl (->) et d'Esther Kündig. 1716 Maria Francisca Bettle, fille de Johann Jacob, orfèvre à Constance. La famille s'installa en 1701 à Soleure. Apprentissage auprès de son père, dont S. fut plus tard le collaborateur. Compagnonnage sans doute dès 1712, à Augsbourg en 1714. Ayant élu domicile à Constance en 1716, S. reçut des commandes de différents ordres religieux. Peintre à la cour du prince-évêque de Constance (vers 1720), membre du Grand Conseil de Constance (1724) et juge de ville (1731-1740), démis de ses fonctions à la suite d'une longue absence (1741). A Diessenhofen en 1733, il réalisa les peintures de l'église conventuelle de Sankt Katharinental. Il s'établit ensuite à Saint-Blaise (Forêt-Noire) et, en 1746, à Beromünster. Il travailla notamment pour l'abbaye de Muri. A Lucerne vers 1750, S. peignit le plafond de l'église des jésuites.

Sources et bibliographie

  • Th. Onken, Der Konstanzer Barockmaler Jacob Carl Stauder, 1694-1756, 1972
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 17.10.1694 ✝︎ 9.2.1756

Suggestion de citation

Bhattacharya, Tapan: "Stauder, Jacob Carl", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022655/2012-11-07/, consulté le 17.05.2021.