de fr it

LeoSteck

1.2.1883 à Davos, 12.11.1960 à Berne, prot., puis cath. (1926), de Berne. Fils d'Albert (->) et de Leonie Brodbeck (->). 1) 1911 Vera Dobrovolsky, fille de Vladimir Alexandrovitch, 2) 1926 Germaine Marie Collomb, fille de Joseph Emile. Etudes de sciences naturelles aux universités de Berne, Neuchâtel et Montpellier (dès 1903), doctorat à Berne (1907). S. commença à peindre en amateur. En 1908, il s'installa à Paris et suivit des cours à l'académie Julian. Il fit des voyages en France, en Espagne et, de 1911 à 1913, en Russie (et en publia des comptes rendus). Il revint à Paris en 1914, puis à Berne au début de la guerre. Plus tard, il retrouva Paris (1920-1930), où il se lia d'amitié avec le peintre et sculpteur français Henri Charlier. De retour à Berne en 1930, il enseigna à l'école des arts et métiers (1935-1947). Président de la Société suisse des peintres, sculpteurs et architectes (1930-1933). Ses tableaux et vitraux (notamment quelque 125 verrières pour des églises de la région de Berne) sont des compositions austères, qui frappent par leur symbolisme de forme et de couleur et qui sont l'expression d'une foi profonde.

Sources et bibliographie

  • KLS, 2, 928-929
  • M. Huggler, Leo Steck, 1989
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.2.1883 ✝︎ 12.11.1960