de fr it

MarthaStettler

25.9.1870 à Berne, 16.12.1945 à Châtillon (banlieue de Paris), prot., de Berne. Fille d'Eugen (->). Célibataire. Formation à l'école d'art de Berne (1885-1891), auprès de Léon Gaud et Henri Hébert à Genève (1892), à l'académie Julian à Paris (dès 1893), à l'académie privée de Luc-Olivier Merson (1893-1898) et chez Lucien Simon (dès 1899). S. fut cofondatrice de l'académie de la Grande Chaumière à Paris, qu'elle dirigea (1909-1945) avec Alice Dannenberg. Elle fit de nombreuses expositions dès 1898, surtout à Paris et en Suisse, et reçut une médaille lors de l'Exposition universelle de Bruxelles en 1910, ainsi qu'à l'Exposition internationale d'art de Munich en 1913. Elle voyagea en France, en Espagne, en Suède, en Hollande et à Venise et séjourna durant les mois d'été dans l'Oberland bernois. Première femme à participer à la Biennale de Venise en 1920, S. peignit des scènes d'enfants dans des parcs parisiens ou en intérieur, des paysages de montagne, des natures mortes et des portraits. Même si ses tableaux, très lumineux et fidèles à un impressionnisme tardif, lui assurèrent une large reconnaissance durant sa vie, S. tomba ensuite dans l'oubli.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 1004-1005
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 25.9.1870 ✝︎ 16.12.1945

Suggestion de citation

Linda Sotzek, Corinne: "Stettler, Martha", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.05.2015, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022661/2015-05-21/, consulté le 28.02.2021.