de fr it

HansStocker

28.2.1896 (Johannes Emil) à Bâle, 14.1.1983 à Bâle, de Bâle. Fils de Johannes, jardinier et chef de train, et de Maria Martina Grütter. 1934 Pauline Sophie Falschebner, fille de Richard. Après un apprentissage de serrurier d'art à l'école des arts et métiers de Bâle (1911-1914), S. y fut chargé d'enseignement, puis prit des cours de peinture chez Georg Albrecht Mayer. Il suivit une formation de peintre à Genève (1919-1920), où il fit la connaissance d'Alexandre Blanchet et de Hans Berger. Il s'établit à Positano (Campanie, 1921-1924), puis effectua un séjour d'études en Tunisie. Installé à Montigny-sur-Loing (Ile-de-France) en 1925, il ouvrit un atelier à Paris. Cofondateur du Salon des surindépendants en 1929, il fut aussi, avec son frère Coghuf, l'un des instigateurs du groupe Rot-Blau II en 1928. De retour en Suisse en 1941, il présida la Commission fédérale des beaux-arts (1954-1960). En 1926, il remporta le concours pour l'exécution des vitraux de l'église Saint-Antoine à Bâle, qu'il réalisa avec Otto Staiger. Dès 1950, il décrocha de nombreux contrats pour des vitraux dans le pays, en particulier dans le Jura, et à l'étranger (Fribourg-en-Brisgau, Strasbourg-Robertsau, Mannheim et Kyoto). S. réalisa aussi des peintures murales, des mosaïques, des paysages, des scènes d'intérieur, des portraits et des natures mortes. Rétrospectives à la Kunsthalle de Bâle en 1948, 1961 et 1976.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 1008-1009
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.2.1896 ✝︎ 14.1.1983