de fr it

Johann Jakob FriedrichWalthard

4.9.1818 à Berne, 30.9.1870 à Berne, prot., de Berne. Fils de Friedrich Ludwig, commerçant et aubergiste. Petit-fils de Beat Ludwig (->). Célibataire. Après le décès prématuré de ses parents, W. fut placé sous la garde de la corporation des Charpentiers. Il étudia la théologie, puis se tourna vers le droit qu'il abandonna également pour devenir, en 1841, l'élève du peintre Johann Friedrich Dietler. En 1842, il partit pour Paris, où il apprit la peinture à l'huile auprès de Barthélemy Menn, Camille Roqueplan et Charles Gleyre. Les expositions suisses des beaux-arts de 1846 et 1848 lui apportèrent ses premiers succès. Continuellement en voyage comme portraitiste dès 1848, il tomba malade et fut soigné pour troubles psychiques. Il fit ensuite la rencontre de Jeremias Gotthelf. Une première série d'illustrations des œuvres de ce dernier fit impression sur l'éditeur Julius Springer à Berlin. En 1860, W. entra de son propre chef à la clinique psychiatrique de la Waldau, où il continua à peindre et à dessiner. Il réalisa des tableaux historiques, des portraits, des scènes de genre et des esquisses satiriques.

Sources et bibliographie

  • SKL, 3, 423-424
  • Von König bis Hodler, cat. expo. Berne, 1995
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1818 ✝︎ 30.9.1870