de fr it

Tauenstein

Famille reçue à la bourgeoise de Zurich en 1552, en la personne de Hans, forgeron. La même année, celui-ci fut admis dans la corporation des Forgerons. Outre la forge et la chaudronnerie du Hegibach à Hirslanden, la famille possédait la maison Zum steinernen Erker à Zurich. Au XVIIIe s., quelques T. furent aussi banquiers (notamment dans les affaires de change). Dans les années 1790, ils étaient l'une des cinq familles de banquiers de Zurich, mais leurs activités sont peu connues. En 1791, ils prêtèrent 44 000 florins aux Etats de l'évêché de Bâle, jamais récupérés. Ils firent aussi le commerce de livres et de cotonnades. En 1799, l'établissement de Johann Heinrich (1748-1805) passa à son beau-fils Hans Conrad Cramer, qui continua de l'exploiter jusqu'à sa mort en 1841.

Sources et bibliographie

  • C. Keller-Escher, Promptuarium genealogicum, s.d. (ZBZ)
  • H.C. Peyer, Von Handel und Bank im alten Zürich, 1968
  • M. Jorio, Der Untergang des Fürstbistums Basel (1792-1815), 1982, 207-209