de fr it

EmileDepierraz

25.7.1899 à Prévondavaux, 11.3.1992 à Concise, libre penseur, de Denezy. Fils de Louis, cafetier. Hélène Joséphine Ruffieux. Diplôme de commerce. D. aura toute sa vie une situation professionnelle précaire due à son intense engagement politique et syndical. Il adhère au groupe ouvrier abstinent Jean Jaurès puis au parti communiste suisse (PCS) en 1923. Il dirige la section vaudoise du parti communiste et assume des fonctions à la direction du PCS (secrétaire romand). Syndicaliste très actif, il fonde des sections FTMH et FOBB, organise grèves et manifestations. Il milite aussi dans l'organisation sportive Satus, dans le Secours rouge, l'Union des chômeurs, etc. Il adhère au parti socialiste après l'interdiction du PC vaudois en 1937. Cofondateur du POP en 1943, D. sera marginalisé par Léon Nicole et André Muret et ne jouera pas de rôle important après la guerre.

Sources et bibliographie

  • Fonds Assoc. pour l'étude de l'hist. du mouvement ouvrier, BCUL
  • P. Jeanneret, «Hommage à Emile Depierraz», in Cahiers HMO, 9, 1993, 93-96
  • B. Studer, Un parti sous influence, 1994, 634
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.7.1899 ✝︎ 11.3.1992