de fr it

HarryGmür

14.5.1908 à Berne, 8.9.1979 à Zurich, prot., plus tard dissident, de Saanen et Murg (comm. Quarten). Fils de Max (->). 1930 Genrieta Esther, fille de Moisey, médecin et psychiatre, de Kammersrohr. Etudes d'histoire, d'allemand et d'économie politique à Berne, Paris, Munich et Leipzig (1927-1933). Après son doctorat à Leipzig en 1933, G. s'installa à Zurich. En 1937-1938, il édita et finança l'hebdomadaire ABC. Membre du PS, il soutint les positions de Léon Nicole; dès 1940, il fut l'une des têtes de l'opposition au sein du parti (interdite en 1941). Il fut exclu du PS en 1942 pour avoir collaboré à la presse communiste illégale. Cofondateur du PdT, membre des instances dirigeantes aux niveaux fédéral (1944-1949) et cantonal (1945-1949). Membre du législatif communal de Zurich (1942-1950, pour le PS, puis le PdT). Premier rédacteur en chef de Vorwärts (1945-1946); président de Culture et peuple. Journaliste et écrivain, il publia dès 1958 ses articles et récits de voyages (en France, en Europe méridionale et en Afrique) dans des journaux de RDA (Weltbühne), ainsi que dans Vorwärts, sous les pseudonymes de Stefan Miller, Gaston Renard, Mercator et Beat Haller.

Sources et bibliographie

  • Die Weltbühne, 18.9.1979, no 38
  • Biographisches Lexikon verstorbener Schweizer, 8, 1982, 65
  • B. Studer, Un parti sous influence, 1994
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 14.5.1908 ✝︎ 8.9.1979

Suggestion de citation

Bürgi, Markus: "Gmür, Harry", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.11.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022763/2005-11-24/, consulté le 25.11.2020.