de fr it

Hochreutiner

Page de titre illustrée de la quatrième édition de Geistliche Seelen-Music, publié en 1705 par Laurentz Hochreutiner à Saint-Gall (Kantonsbibliothek Vadiana St. Gallen).
Page de titre illustrée de la quatrième édition de Geistliche Seelen-Music, publié en 1705 par Laurentz Hochreutiner à Saint-Gall (Kantonsbibliothek Vadiana St. Gallen). […]

Famille bourgeoise de Saint-Gall, dont le nom provient du toponyme Hochrüti, fréquent en Appenzell. Des H. sont documentés à Appenzell et à Speicher vers 1450. La famille apparaît à Saint-Gall en 1426 avec Ulrich, ancêtre de la branche encore existante, qui donna essentiellement des relieurs et confiseurs appartenant à la classe moyenne urbaine, mais aussi le bourgmestre Heinrich (->). Leonhard (1707-1767) fonda la quincaillerie Hochreutiner (auj. Debrunner Acifer). Une autre branche, qui se disait originaire de Constance, apparaît à Saint-Gall en 1479, avec Dominik. Ses membres faisaient partie du patriciat actif dans le négoce et jouèrent un rôle économique et politique important pendant plusieurs générations. Jakob (->) et Christoph (->) furent des personnalités de premier plan. Cette branche s'éteignit à la fin du XVIIIe s.

Sources et bibliographie

  • A. Bodmer, «Die Hochreutiner», in Le généalogiste suisse, 22, 1955, 27-37
  • H.C. Peyer, Leinwandgewerbe und Fernhandel der Stadt St. Gallen von den Anfängen bis 1520, 2 vol., 1959-1960