de fr it

Hunger

Famille bourgeoise de Rapperswil (SG) depuis 1619, originaire de Lachen, éteinte à Rapperswil en 1887. Lignée patricienne influente d'où sont issus d'éminents artistes et hommes politiques. La branche principale s'installa dans une imposante bâtisse du bas Moyen Age se dressant tout en haut de la place du Marché. Bien qu'elle ait été démolie en 1896 avant d'être rebâtie, on l'appelle aujourd'hui encore Burghof ou Hungerhaus. Les H. furent surtout actifs dans le bâtiment comme peintres, ébénistes ou architectes. D'autres furent pharmaciens, médecins, ecclésiastiques, officiers, secrétaires de ville ou aubergistes. Adam (✝︎1666) participa aux travaux de fortification de la ville de Rapperswil en qualité de planificateur, chef de chantier et peintre. Johann Michael (->), peintre, et Jakob (->), sculpteur, acquirent une renommée artistique; les deux frères laissèrent leur empreinte dans les églises baroques de toute la région de la Linth. Anna-Maria Cleopha (1674-1739), fille de Johann Michael, devint en 1716 abbesse du couvent de Söfflingen près d'Ulm. Le registre des familles admises au gouvernement de Rapperswil de 1755, sur lequel sont présentées vingt-neuf familles de conseillers avec leurs noms, armoiries et devises, est l'œuvre de Johann Josef Anton (1683-1761). Dès le début, les H. siégèrent au Petit Conseil. Johann Michael (de 1686 à 1703), Johann Michael le Jeune (de 1723 à 1733) et Michael (de 1788 à 1796), furent avoyers. Des mariages avec les familles bourgeoises Büeler, Domeisen, Helbling et Reutlinger renforcèrent leur position.

Sources et bibliographie

  • Barock in Rapperswil SG, cat. expo. Rapperswil, 1975
  • E. Halter, Rapperswil im 19. Jahrhundert, 1980