de fr it

Ledergerw

Famille du Fürstenland saint-gallois, mentionnée comme bourgeoise de Wil dès 1308. Au service du prince-abbé de Saint-Gall, les L. devinrent l'une des plus importantes familles patriciennes de Wil. Du XVIe au XVIIIe s., ils fournirent à la principauté abbatiale et au Toggenbourg baillis impériaux, commissaires des fiefs, ammans et administrateurs de bailliages. A Wil même, ils occupèrent également de hautes charges, tel Heinrich, qui fut le premier L. à être avoyer en 1411. Hans (✝︎1589) fut avoyer, membre du Petit Conseil et entrepreneur militaire; son fils homonyme, assassiné le 9 novembre 1621 parce que symbolisant le despotisme du prince-abbé, fut capitaine au service étranger, membre du Petit Conseil et amman du domaine de Sankt Johann. Parmi de nombreux ecclésiastiques, il faut signaler Benedikt (✝︎1744), abbé de Rheinau, Anna (✝︎1755), abbesse du couvent de Paradies à Schaffhouse, et Fintan (✝︎1744), doyen de l'abbaye de Saint-Gall. Au service étranger, certains officiers de la famille atteignirent des grades élevés, jusqu'au XIXe s. La famille s'éteignit au cours du XIXe s.

Sources et bibliographie

  • K. Steiger, Ein politischer Mord im Toggenburg, 1933, 29
  • B. Z'Graggen, Tyrannenmord im Toggenburg, 1999, 119-131