de fr it

Ritter

Famille attestée dès 1420 à Altstätten et dès le début du XVe siècle à Lichtensteig. La branche protestante d'Altstätten compta plusieurs générations d'ammans, de conseillers et de seigneurs justiciers de cette ville et, aux XIXe et XXe siècles, de conseillers communaux et de députés au Grand Conseil saint-gallois. Jakob Ulrich Ritter fut colonel et conseiller national. Des ingénieurs et des architectes travaillant à l'étranger firent aussi partie de cette lignée, tels Karl Wilhelm Ritter et Hermann Ritter (1851-1916). Plusieurs moines de l'abbaye de Saint-Gall et ammans d'Altstätten sont issus de la branche catholique. A Lichtensteig, les Ritter (qui latinisèrent parfois leur nom en Miles) donnèrent plusieurs avoyers. Hermann Miles écrivit des annales à l'époque de la Réforme. Eugen Ritter (1846-1916) et Max Ritter étaient des ingénieurs renommés. Originaire de Lichtensteig, une branche saint-galloise, attestée en 1465, s'éteignit en 1636.

Sources et bibliographie

  • J. Rohner, Altstätter Geschlechter und Wappen, 1953, 103-114

Suggestion de citation

Göldi, Wolfgang: "Ritter", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022809/2020-01-24/, consulté le 11.05.2021.