de fr it

vonThurn

Famille influente de barons, ministériaux de la principauté abbatiale de Saint-Gall. L'ancêtre est Ludwig, apothicaire, venu de Constance et reçu bourgeois de Wil (SG) en 1613, devenu conseiller et fonctionnaire à la cour du prince-abbé. En 1627, il fit l'acquisition de la basse juridiction de Bichwil avec les châteaux d'Eppenberg et Gielsberg. La famille connut son apogée politique, social et économique aux XVIIe et XVIIIe s. Fidel (->), fils de Ludwig, acheta en 1676 la seigneurie justicière thurgovienne de Berg ainsi que le château de Wartegg; il fit aménager un caveau familial dans l'église paroissiale de Rorschach. En 1733, le prince-abbé Joseph von Rudolphi octroya aux T. le droit d'accoler à leur nom celui de Valsassina, sans toutefois les élever au rang de comte.

A partir de 1712, on distingue deux branches. Joseph, fils de Fidel, est l'ancêtre de la branche aînée, installée à Berg (TG), dont les membres servirent l'évêque de Constance. Le conseiller d'Etat Johann Theodor (->) en est issu. Elle s'éteignit en 1893 avec Thekla Maria Auguste, épouse du baron von Schönau-Wehr.

Gall Anton, autre fils de Fidel, fonda la branche cadette, celle des seigneurs de Wartegg, qui demeurèrent au service du prince-abbé en tant que baillis de Rorschach et de Rosenberg à Berneck (Rheintal). Son arrière-petite-fille Maria Anna, fille de Friedrich Michael, épousa un comte von Quadt zu Wykradt en 1812; la famille s'éteignit avec elle en 1867, son frère Anton étant mort célibataire en 1831. Johann Victor (->), fils de Gall Anton, acquit la seigneurie justicière thurgovienne de Blidegg (1758) et fonda une branche collatérale qui s'éteignit en 1851.

Sources et bibliographie

  • Stiftsarchiv, Saint-Gall; château de Bruchhausen (Rhénanie du Nord-Westphalie); arch. du prince von Quadt-Wykradt à Isny (Allgäu)
  • A. Engelmann, «Überlegungen zur Abstammung der Schweizer Thurn von Valsassina», in Genealogie, 21, 1993, 464-474
  • SGGesch., 3, 60-61; 4, 26-27