de fr it

Zollikofer

Famille de marchands saint-gallois, originaire de Constance. Les frères Hans (1395-1471) et Jobst (1398-1476) acquirent la bourgeoisie de la ville de Saint-Gall dans la première moitié du XVe s. Les Z. durent au commerce des toiles leur fortune et leur accession à la classe dirigeante. Jusque vers 1750, nombre d'entre eux furent membres de la société du Notenstein (grand négoce), certains s'établissant à Lyon ou Marseille. Ils exercèrent en outre des charges publiques. Ils s'allièrent surtout à d'autres familles influentes de marchands saint-gallois, comme les von Watt et les Zili. Les fils de Hans, Sebastian (1444-1502, ancêtre de la branche des Z. noirs, dite plus tard de Nengensberg) et Ludwig (->, ancêtre de la branche des Z. rouges) fondèrent la société de commerce Zollikofer. L'empereur Frédéric III remit à la famille une lettre d'armoiries (1471); l'empereur Rodolphe II anoblit les Z. rouges en 1578 et les noirs en 1594. Leonhart (->), petit-fils de Ludwig, acheta en 1564 le manoir de Pfauenmoos (comm. Berg SG), puis en 1585 la seigneurie d'Altenklingen, avec son château qui, institué en fidéicommis en 1586, est encore aux mains des Z. au début du XXIe s. Laurenz (1519-1577) et Georg (1525-1600), frères de Leonhart, fondèrent les deux rameaux de la branche d'Altenklingen; de leur frère Jos (1535-1617) est issue celle de Sonnenberg. Parmi les descendants de Georg, beaucoup servirent en Prusse après 1650. Au XVIIIe s., les Z. essaimèrent en Amérique. Joachim (->), fils de Laurenz, devint bourgmestre de Saint-Gall en 1613 et Julius Hieronymus (->) en 1783. La famille donna aussi des pasteurs comme Georg Joachim (->) et des médecins comme Caspar Tobias (->). Le déclin de la toilerie dès 1750 incita plusieurs Z. à se tourner vers l'artisanat. Johannes (->) fonda en 1789 à Saint-Gall une imprimerie qui publia dès 1841 le Tagblatt der Stadt St. Gallen und der Kantone St. Gallen, Appenzell und Thurgau. Julius Hieronymus (->) fut membre du gouvernement cantonal dès 1803 et Ludwig Arnold (->) de 1873 à 1906. La famille encouragea par des fondations l'instruction publique saint-galloise.

Sources et bibliographie

  • AV Saint-Gall
  • AFam, StATG
  • Almanach généal. suisse, 5, 772-801
  • M.-H. Kesselring-Zollikofer, C.L. Zollikofer, Das Fideikommiss der Zollikofer von Altenklingen, 2010

Suggestion de citation

Krauer, Rezia: "Zollikofer", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022830/2014-02-24/, consulté le 29.10.2020.