de fr it

Arregger

Ancienne famille patricienne de Soleure, fondée par les frères Martin et Niklaus, de Ruswil, reçus à la bourgeoisie en 1495. Membres de la corporation des Forgerons (parfois des Aubergistes, des Tanneurs ou des Boulangers), les A. eurent vingt-deux représentants au Grand Conseil, dont onze siégèrent au Petit Conseil (six Jungräte, cinq Alträte), et deux avoyers, Lorenz et Josef Hermenegild (-> et ->). Nombreuses carrières militaires au service de France, d'Espagne, d'Autriche, de Venise et de Malte. Le service d'Espagne causa vers 1760 de lourdes pertes financières. Hans Jacob, Jungrat, acquit en 1628 le fief héréditaire de Buchhof (comm. Lohn-Ammannsegg). Johann Viktor Lorenz (->) reçut en 1749 un brevet de baron autrichien et le nom d'A. von Wildensteg. La famille s'éteignit dans les mâles en 1834.

Sources et bibliographie

  • Zurlaubiana AH
  • G. von Vivis, Ämterbesatzung, ms., s.d. (StASO)
  • SolGesch., 2 et 3
En bref
Variante(s)
Arregger von Wildensteg