de fr it

Tscharandi

Famille éteinte de la ville de Soleure. Girandin, mercier du val d'Aoste, obtint la bourgeoisie en 1550. En 1636, cinq T. moururent de la peste en l'espace de quelques semaines, dont Ludwig, médecin de la ville et cofondateur d'une tréfilerie. Comme les Besenval, les T. appartenaient aux familles valdotaines qui, au XVIIe s., accédèrent à l'élite soleuroise. Plusieurs d'entre eux furent des hommes d'Eglise. Ludwig (✝︎1663) fut capitaine en France et Johann Jakob Scharandi médecin de la ville de Soleure de 1650 à 1682. En 1675, Franz Joseph devint administrateur du bureau soleurois de la toute nouvelle poste Fischer et, en 1745, Christoph, membre du Petit Conseil (Jungrat), s'associa à la Ledersocietät (société commerciale). Le père Fructuosus (✝︎1799) fut probablement le dernier représentant masculin de la famille.

Sources et bibliographie

  • Registres des bourgeois de la ville de Soleure et généal., StASO
  • F. Schwab, Die industrielle Entwicklung des Kantons Solothurn, 1927, 151
  • SolGesch., 3
En bref
Variante(s)
Girandin
Schirandin