de fr it

vonVivis

Famille patricienne de Soleure, originaire d'Estavayer-le-Lac où elle portait le nom de Vevey. Thomas (✝︎1611), fils de Jean de Vevey, admis à la bourgeoisie de Soleure en 1579, fut élu au Grand Conseil en 1593. Une partie de sa descendance retourna à Estavayer, où elle s'éteignit au XVIIe s. La famille s'établit définitivement à Soleure avec Karl (1602-1652), fils d'André de Vevey, chirurgien militaire et capitaine, bourgeois en 1630; il fut chirurgien de la ville, membre du Grand (1636) et du Petit Conseil (1644, Jungrat). Les V., qui portaient le titre de Junker, donnèrent jusqu'au milieu du XIXe s. des officiers au service de Savoie, de France, d'Espagne, d'Angleterre, de Portugal, de Naples et du pape. Ils siégèrent au Grand Conseil en tant que représentants des corporations des Bateliers et des Charpentiers, avec des interruptions jusqu'en 1749, constamment de 1761 à 1798 et de 1807 à 1831. Trois V. seulement entrèrent au Petit Conseil, dont Johann Georg Anton (1731-1811), Altrat en 1797. Plusieurs furent baillis ou préfets. Après 1831, sous le régime libéral, seul Karl (1807-1871), juriste et colonel, accéda au législatif cantonal. Maria Theresia (1735-1796) fut supérieure du couvent de la Visitation à Soleure (1793-1796) et Ludwig (1797-1869) prévôt du chapitre de Saint-Ours (1862-1869). Georg (1858-1929), domicilié à Lucerne, ingénieur et major de l'artillerie de forteresse, se distingua comme héraldiste et généalogiste.

Sources et bibliographie

  • Akten, StASO
  • Almanach généal. suisse, 4, 677-683; 7, 623-629
  • J. Kaelin, «Georg von Vivis, Luzern», in Sankt Ursenkalender, 77, 1930, 110-111
  • HS, II/2, 534; IV/6, 378