de fr it

Betschart

Vieille famille de Schwytz, divisée en trois branches correspondant aux trois quartiers de l'Altviertel (Vieux-Quartier), de Nidwässer et de Muotathal. Les Betschart, d'origine paysanne, apparaissent avec Heinrich et Töni (1386 à la bataille de Sempach). Plusieurs Betschart du quartier de Muotathal siégèrent au Conseil de Schwytz et furent Siebner (présidents) de leur quartier. C'est à celui de Muotathal qu'appartenaient les ancêtres des Bettschart, branche installée à Einsiedeln depuis le milieu du XIXe siècle. Les Betschart du Vieux-Quartier atteignirent les plus hautes charges cantonales et furent anoblis par l'empereur Charles VI en 1718. Entre 1676 et 1749, ils comptèrent quatre landammans, sept vice-landammans et trois trésoriers. Ils possédaient de nombreux biens fonciers à Schwytz et, d'environ 1671 à 1737, le château de Grinau à Tuggen. Ils étaient les seuls à disposer d'un caveau de famille dans l'église paroissiale de Schwytz. Les maîtres de la batellerie et sous-baillis de Weesen sont issus d'une autre branche, qui se fit appeler von Bettschart in der Halden du nom du château (Halde) qu'ils possédaient à Weesen. Un de leurs descendants, Johann Ägidius Betschart, fut à l'origine de la lignée des barons en Bavière. Ignaz Betschart, également du Vieux-Quartier, fut abbé d'Engelberg. Les membres de la famille Betschart qui suivirent une carrière militaire entrèrent principalement au service d'Espagne, comme Franz Thade Betschart.

Sources et bibliographie

  • Archives privées Karl Betschart-Stöckli, Schwytz
  • M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 125-131, 151, 172
  • K. Betschart, «Die Betschart-Gruft in der St. Martins-Kirche Schwyz», in Mitteilungen des Historischen Vereins des Kantons Schwyz, 66, 1974, 157-166
En bref
Variante(s)
Bettschart
von Bettschart