de fr it

Schindlerfamille, SZ

Ancienne famille schwytzoise du quartier d'Arth, bourgeoise d'Arth et de Schwytz au début du XXIe s. Contrairement à ce qu'avait supposé Johann Paul Zwicky von Gauen, les S. ne sont pas originaires d'Einsiedeln. Il n'est pas certain que Schindalere, qui paie des cens à Schwytz en 1217/1222 (d'après le terrier de l'abbaye d'Einsiedeln), soit apparenté à la famille. En 1404, une lettre de rente mentionne le domaine d'un S., dit l'Ancien, à Oey (comm. de Sattel et non d'Euthal comme le prétend Zwicky). La généalogie de la branche d'Arth remonte au XVIe s. Outre de nombreuses lignées paysannes, la famille a fourni principalement des artisans, des aubergistes et des médecins. Robert (->) fonda la fabrique d'ascenseurs Schindler à Lucerne en 1874. Sebastian (✝︎1568), membre du Petit Conseil de Lucerne, est l'ancêtre de la branche lucernoise (également originaire d'Arth), qui s'éteignit en 1898. Bartholome (✝︎1692), fils du bailli Hans, quitta Einsiedeln vers 1630, chancelier de Schwytz (1656-1658), secrétaire baillival (1663-1671), puis bailli de Baden (dès 1671-1673). Son fils Johann Karl fut chancelier de Schwytz (1668-1671), puis secrétaire baillival de Baden (1671-1699), tandis qu'un autre fils, Johann Rudolf (->), devint landamman. Cette branche s'éteignit au milieu du XVIIIe s. à Schwytz.

Sources et bibliographie

  • A. Dettling, Schwyzerischer Geschichtskalender, 1898-1934 (index aux StASZ).
  • M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 61-62
  • Almanach généal. suisse, 10, 472-497
  • Bote der Urschweiz, 1980, no 135