de fr it

Füllemann

Ancienne famille thurgovienne, protestante, bourgeoise de Berlingen, de Steckborn et depuis 1800 d'Ermatingen. Du XVe au XVIIIe s., elle fournit des ammans et des bourgmestres, aux XIXe et XXe s. des présidents de commune, des fonctionnaires de cercles, ainsi que deux juges de district, Johann Ulrich (en fonction de 1803 à 1838) et Konrad (dès 1834). Hans Georg ou Jean-Georges (vraisemblablement en 1753 à Cadix, Midi-Pyrénées), fils de Johann Martin, bourgmestre de Steckborn, dirigea, de 1722 à 1725, la banque fondée en 1713 à Paris par son oncle Jean Henry Labhard (Labhard & La Poire), lequel avait réalisé d'énormes gains dans le cadre de la Société du Mississippi de John Law et s'était provisoirement retiré à Bâle (Fuleman & Cie). Jean-Georges publia à Paris, en 1739, un Traité sur les lettres de change.

Sources et bibliographie

  • H. Lüthy, «Les Mississipiens de Steckborn et la fortune des barons d'Holbach», in Etudes suisses d'hist. générale, 13, 1955, 143-163

Suggestion de citation

Salathé, André: "Füllemann", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.04.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022942/2005-04-15/, consulté le 22.10.2020.