de fr it

Fehr

Famille bourgeoise de Frauenfeld dès le début du XIVe s., admise au gouvernement, comptant de nombreuses branches; elle adopta majoritairement la nouvelle foi au temps de la Réforme. Malgré l'importance de la famille, son histoire a été peu étudiée. Dès la fin du XVe s., une lignée ajouta le nom de Brunner à son patronyme, écrit aussi Feer, Fer, Ver, Verr. Les F. exercèrent différents métiers, notamment ceux de tanneur et de blanchisseur. Ils occupèrent régulièrement des charges dans la magistrature municipale telles qu'intendant de la maladrerie, messager, bailli, porte-étendard et juge, maisonneur, trésorier et vice-avoyer. La famille compta également trois avoyers: Thomas (1526-1575), Johann Ulrich (->) et Salomon (1749-1822) qui fut président du tribunal cantonal sous l'Helvétique, président de district sous la Médiation (soit président du tribunal de district et préfet), puis préfet du district de Frauenfeld de 1815 à 1822. En outre, la famille fournit un landamman de Thurgovie avec Hans Heinrich (✝︎1547). Son fils Jakob (✝︎1565) fut sautier en Thurgovie, tout comme Johann Ulrich déjà cité, dont le père Hans Jacob (1694-1727) et le grand-père Daniel (1668-1719) avaient été greffiers aux tribunaux seigneuriaux de Kefikon et de Neunforn. Les frères de l'avocat et homme politique Salomon (->) jouèrent un rôle dans l'histoire de la presse: en 1798, Daniel (1772-1822) fonda une imprimerie à Frauenfeld avec Johann Jakob Wüst et édita l'hebdomadaire Wochenblatt für den Kanton Thurgau, qui devint en 1806 la Frauenfelder Zeitung et en 1809 la Thurgauer Zeitung. En 1811, le journal fut repris par Johann Jakob (1776-1846), qui en sera le rédacteur et l'éditeur jusqu'en 1831. Son fils, Wilhelm (1802-1861), par la suite intendant de l'arsenal cantonal puis directeur d'un laminoir à Buda en Hongrie, fut provisoirement copropriétaire du journal, repris en 1834 par Christian Beyel. Karl Alfred (->), conseiller national, acquit une renommée nationale.

Sources et bibliographie

  • H. Hasenfratz, Bürgerbuch der Stadt Frauenfeld, ms., 1913 (StATG)
  • Almanach généal. suisse, 5, 207-217