de fr it

Kym

Famille thurgovienne protestante originaire de Berlingen, comptant de nombreux barbiers et chirurgiens. Devenue par mariage, en 1613, bourgeoise d'Ermatingen, elle y occupa la même année, grâce à Salomon (✝︎1626), la charge de bourgmestre et y monopolisa jusqu'en 1772 les fonctions les plus influentes (greffier du tribunal, capitaine, amman) avec Hans Konrad Ier (1618-1684), Hans Konrad II (1655-1737) et Hans Konrad III (1714-1772), dernier de sa lignée. La famille, qui se rallia au catholicisme entre 1622 et 1626, fut aussi au service des évêques de Constance: en 1621, Salomon fut amman de la basse juridiction d'Ermatingen (bailliage de Reichenau) et Hans Konrad III, vice-bailli de Gottlieben.

Sources et bibliographie

  • O. Nägeli, «Die Familie Kym von Ermatingen», in ThBeitr., 42, 1902, 76-125