de fr it

Rauch

Famille de Diessenhofen comprenant une branche aînée devenue protestante et des branches cadettes catholiques, qui obtinrent le droit de bourgeoisie vers 1570 et en 1637. Les R. furent d'abord aubergistes et artisans (tanneurs, meuniers ou charpentiers). Ils exercèrent aussi des charges municipales (notamment trésorier, secrétaire et avoyer). Leur ascension sociale aux XVIIIe-XIXe s. est liée aux charges judiciaires ou ecclésiastiques revêtues par certains d'entre eux. Benedikt fut curé et doyen de Basadingen (1721-1758), Maria Benedikta abbesse du couvent des cisterciennes de Kalchrain (1731-1759) et Mathias (1740-1813), chaudronnier, fut avoyer. Johann Georg (1754-1830), tanneur, fut président du tribunal de district (1801), juge de district (1803) et juge de paix de cercle (1815). Son fils Johann Georg (->) siégea au Conseil national. Johann Nepomuk (1804-1847), Johann Joseph (vers 1805) et Ferdinand (apr. 1805), tous trois fils de Johann Michael qui émigra, furent peintres paysagistes et animaliers à Vienne.

Sources et bibliographie

  • E. Zingg, «Diessenhofen zur Revolutionszeit», in ThBeitr., 18, 1878, 65-97
  • SKL, 2, 596-597
  • MAH TG, 5, 1992
En bref
Variante(s)
Ruch