de fr it

Johann JacobHeil

13.7.1884 à Sankt Josefen (comm. Gaiserwald), 14.6.1957 à Winterthour, cath., de Waldkirch et Winterthour. Fils de Joseph, brodeur. 1916 Maria Juliana Keller. Ecoles à Saint-Gall. Ouvrier dans l'industrie de la broderie. Apprentissage de plombier (vers 1902-1905) et tour de compagnon en Suisse, Allemagne, Italie et Autriche. En 1907, à Duisbourg, H. adhéra à la Fédération chrétienne des ouvriers métallurgistes d'Allemagne. Dès 1910, il rejoignit à Zurich la Fédération chrétienne des ouvriers sur métaux de la Suisse (FCOM), dont il présida la section zurichoise (1912) et fut, au niveau national, membre du comité central (1912), président (1916-1917) et secrétaire (1917-1957). Membre du comité fédéral (1917-1952), vice-président (1924-1937) et président (1937-1942) de la Confédération des syndicats chrétiens de Suisse. Conseiller communal (législatif) du parti conservateur populaire (futur PDC) à Schaffhouse (1921-1922), puis à Winterthour (1926-1932). H. défendit une politique axée sur la paix du travail et les allocations familiales et fut, pendant quatre décennies, l'une des figures marquantes de la FCOM.

Sources et bibliographie

  • Der Weg der christlichen Gewerkschaften. Festgabe für Johann Heil zum 70. Geburtstag, 1954
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.7.1884 ✝︎ 14.6.1957

Suggestion de citation

Degen, Bernard: "Heil, Johann Jacob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.08.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/022991/2006-08-25/, consulté le 04.12.2020.