de fr it

HugoKramer

Photographié dans les années 1950, le publiciste socialiste (à droite) converse avec Emil Fuchs, théologien et sociologue des religions (Archives sociales suisses, Zurich).
Photographié dans les années 1950, le publiciste socialiste (à droite) converse avec Emil Fuchs, théologien et sociologue des religions (Archives sociales suisses, Zurich).

11.7.1890 à Hohengehren (Wurtemberg), 25.6.1969 à Genève, prot., de Zurich (1921). Fils de Hugo, avoyer soit bourgmestre, et de Lisette von Zabern. 1) 1914 Lucie Henriette Etienne, employée de commerce, fille d'Adolf, buraliste postal, de Tramelan, 2) 1949 Amalja Zaifert, née Heintze, 3) 1955 Marianne Ruth, née Werner. Etudes d'économie politique à Tübingen, doctorat en 1911. K. vit dès lors à Zurich. Sa rencontre avec Leonhard Ragaz fut déterminante. De 1913 à 1940, il fut journaliste indépendant et rédacteur de journaux démocrates et socialistes, notamment la Züricher Post (1915-1918), le Grütlianer (1922), et la Volkstimme de Saint-Gall (1926-1940), dont il démissionna pour cause de désaccord avec la censure. Membre du parti socialiste (1921-1951), député au Grand Conseil saint-gallois (1930-1941). K. résida à Genève ou aux environs à partir de 1941 et fut notamment, à titre officieux, le correspondant romand de divers organes socialistes. Après la mort de Ragaz, il devint chroniqueur aux Neue Wege en 1946. Cofondateur en 1948 de la revue Zeitdienst, il dirigea cette publication jusqu'à sa mort. Socialiste de gauche, il fut un critique acerbe du stalinisme et s'opposa à la guerre froide.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Sozarch
  • Zeitdienst, 1969, no 27
  • W. Spieler, «Zum 20. Todestag von Hugo Kramer», in Neue Wege, juin 1989, 190-195
  • R.M. Lüscher, W. Schweizer, Amalie und Theo Pinkus-De Sassi, 21994, 273-282
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.7.1890 ✝︎ 25.6.1969