de fr it

FrancisLebet

12.6.1897 à Buttes, 20.8.1955 à Genève, de Buttes. Fils de Frédéric et d'Emma Lina Grosclaude. 1923 Ruth Bal, fille de Joseph Valentin Pierre, de Genève (divorce en 1928). Ouvrier du bâtiment, mécanicien et petit commerçant. De tendance anarchiste, puis socialiste, proche de Jules Humbert-Droz et des adhérents à la IIIe Internationale, L. présida, en 1920, les Jeunesses socialistes du Locle. En 1923, il devint secrétaire des Jeunesses communistes à Genève et collaborateur de L'Avant-Garde, puis, en 1928, éditeur responsable du Drapeau rouge. Le soir du 9 novembre 1932, avant, puis après la fusillade de Genève, il s'adressa à la foule au nom du parti communiste, ce qui lui valut d'être condamné à quatre mois de prison lors du procès devant les assises fédérales (mai-juin 1933). Au chômage à sa libération, il devint vendeur au marché aux puces. Secrétaire de la FOBB, L. fut licencié comme communiste et devint tenancier du Cercle ouvrier. Il se retira ensuite de la politique.

Sources et bibliographie

  • B. Studer, Un parti sous influence, 1994, 673
  • B. Studer, Sous l'œil de Moscou, 1996, 664-665
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.6.1897 ✝︎ 20.8.1955