de fr it

WernerNef

6.4.1902 à Lindau (Bavière), 25.8.1980 à Rodá de Bara (Espagne), d'Urnäsch. Fils de Lisett, brodeuse. 1939 Victoire Lucienne Herbain, Française. Enfant recueilli à l'orphelinat d'Urnäsch, puis placé. Manœuvre. Entré à la Légion étrangère en 1924, N. déserta en 1926. Il adhéra au parti socialiste en 1932 (président de la section d'Appenzell Rhodes-Extérieures de 1935 à 1936 et de 1939 à 1944). Après 1933, il entretint des contacts avec des réfugiés allemands communistes. A partir de 1936, il organisa le passage de la frontière austro-suisse à l'intention des volontaires en route pour la guerre d'Espagne; lui-même se battit au sein du bataillon Tchapaïev et avec les partisans du front sud en 1937. De retour en Suisse en 1938, il fit quatre mois d'arrêts militaires. Secrétaire syndical à Hérisau dès 1939, membre d'honneur de la Fédération ouvrière suisse de gymnastique et de sport (Satus). Porte-parole de l'opposition socialiste de 1940 à 1941 (date de son interdiction). Entretenant d'étroites relations avec le PC, N. fut l'un des fondateurs du PdT, auquel adhéra en 1944, sur son initiative, le PS des Rhodes-Extérieures, en tant que parti cantonal des ouvriers et paysans. En 1946-1947, il représenta le PdT au législatif de la ville de Saint-Gall. Il émigra pour des raisons économiques en 1951, s'installant avec sa famille dans la zone d'occupation soviétique de la ville de Vienne et reprenant la direction d'un commerce de pétrole et de charbon. Il passa la fin de sa vie, dès 1968, en Espagne.

Sources et bibliographie

  • T. Fuchs et al., Herisau, 1999, 409-411
  • J. Gotovitch, M. Narinski, éd., Le Komintern: l'hist. et les hommes, 2001, 437
  • R. Hug, St. Gallen ― Moskau ― Aragon, 2007
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.4.1902 ✝︎ 25.8.1980

Suggestion de citation

Studer, Brigitte: "Nef, Werner", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.12.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023048/2008-12-16/, consulté le 28.10.2020.