de fr it

ReinholdRüegg

12.8.1842 à Wila, 11.7.1923 à Zurich, prot., de Wila et Zurich. Fils de Johann Heinrich, instituteur, et d'Elisabet Rupper. 1863 Juliane Baumann, fille de Johann Heinrich. Ecole normale à Küsnacht (ZH) de 1858 à 1861. Tout en enseignant aux degrés primaire et secondaire à Bäretswil, Langnau am Albis et Turbenthal (1861-1863 et 1865-1869, dans l'intervalle études à l'académie de Genève), R. se lança dans le journalisme. Il siégea à la Constituante zurichoise (1868-1869) et fit partie de l'aile gauche des démocrates. Rédacteur du Landbote (1870-1877) et du Grütlianer (dès 1873), journaliste indépendant (1877-1879), fondateur avec Theodor Curti de la Züricher Post (1879), dont il fut rédacteur jusqu'en 1915. Collaboratur de la Neue Zeit, dont Karl Kautsky était rédacteur. Auteur de nombreux éditoriaux, de centaines d'articles (chroniques culturelles, notes historiques et récits de voyages, notamment en 1871 un compte rendu sur la Commune de Paris et sur une rencontre avec Karl Marx) et de textes ironiques et humoristiques dont plusieurs recueils ont été publiés sous le titre de Plaudereien ("causeries"), en dernier lieu par Oskar Frei en 1928.

Sources et bibliographie

  • Züricher Post, 12.7.1923
  • G. Strickler, Verdienstvolle Männer vom Zürcher Oberland, 21937, 175-178
  • O. Frei, «Reinhold Rüegg», in Erinnerungen und Gedenkblätter, 1942, 5-11
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 13, 495-496
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.8.1842 ✝︎ 11.7.1923