de fr it

FranzSchmidt

7.5.1902 à Riehen, 22.3.1947 à Saint-Gall, prot., puis sans confession, Allemand, de Riehen (1909). Fils de Paul, professeur de théologie, et d'Elisa Johanna Schröder. Frère de Dora (->). 1927 Margaretha van Hasz, petite-fille de Herman Greulich. Gymnase à Bâle, études d'ingénieur agronome à l'EPF de Zurich (diplôme en 1925). S. fut agriculteur en France, puis reprit des études d'économie politique à Zurich. Membre du législatif de la ville de Saint-Gall (1933-1947) et député au Grand Conseil (1945). En politique, S. se tourna très tôt vers le mouvement social religieux de Leonhard Ragaz et, à 16 ans, sortit de l'Eglise protestante. Dès 1930, il fut rédacteur de la Volksstimme à Saint-Gall et y adopta des positions hostiles au national-socialisme. Membre de la direction du PS suisse, S. prit une part importante à l'établissement du programme La nouvelle Suisse, adopté en 1943.

Sources et bibliographie

  • Die landwirtschaftliche Genossenschaftsbewegung der Schweiz, 1944
  • Rote Revue, 26, 1947, 133-136
  • H. Schmidt, Franz Schmidt, 2002
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.5.1902 ✝︎ 22.3.1947

Suggestion de citation

Wichers, Hermann: "Schmidt, Franz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023073/2011-08-17/, consulté le 01.10.2020.