de fr it

Ingold

Famille répandue au Moyen Age en Haute-Argovie ainsi que dans le Buchsgau et le Sisgau. Quelques I. étaient aussi établis à Olten et à Soleure. Le degré de parenté entre cette seconde lignée et la première n'est pas clairement établi. Les I. vécurent surtout à Inkwil et, du XIVe au XVIe s., également à Wangen an der Aare. Après 1500, ils sont souvent attestés à Röthenbach bei Herzogenbuchsee et à Subingen. Entre le XVIe et le XVIIIe s., ils donnèrent dix ammans, qui étaient en même temps lieutenants baillivaux, à Subingen, où ils exploitèrent fréquemment l'auberge Sankt Urs. Ils furent essentiellement éleveurs et marchands de bétail. Aux XIXe et XXe s., la famille fournit quelques ammans et députés au Grand Conseil. Au XXe s., Walter, instituteur de formation et collaborateur de différents journaux, se fit connaître comme éditeur de livres pour la jeunesse, d'écrits sociopolitiques et comme rédacteur de l'almanach Chumm mer z'Hülf.

Sources et bibliographie

  • D. Ingold, Der Familienname Ingold, (testament aux StASO)
  • A. Schmid, Die Kirchensätze, die Stifts- und Pfarrgeistlichkeit des Kantons Solothurn, 2 vol., 1857-1908