de fr it

Schenker

Famille issue de la classe supérieure des paysans et artisans, attestée pour la première fois en 1382 à Safenwil (alors dans la paroisse de Gretzenbach) avec Johann. Heinrich, attesté vers 1400 à Gretzenbach, est mentionné en 1406 comme sous-bailli au service du Junker Johann von Falkenstein. Au milieu du XVe s., les S. apparaissent à Däniken, vers la fin du siècle à Olten et Soleure, avant d'essaimer dans les villages du Werderamt et des bailliages de Gösgen et de Fridau. Heinrich, tanneur, fut bourgmestre de Soleure (1529-1530) et bailli de Flumenthal (1531-1533). Sa lignée s'éteignit rapidement. Les S. de Däniken fournirent au tribunal de Werd de nombreux assesseurs et dix sous-baillis. Ceux de Boningen disposèrent dès 1643 du droit de bac sur l'Aar. Dans les différentes branches des S. de Soleure, on trouve depuis le XIXe s. de nombreux politiciens communaux et cantonaux, tels Friedrich (->) et le fabricant Adolf (->), des entrepreneurs comme Gottfried (->), des universitaires comme Gottlieb (->) et Walter (∗︎1943), écrivain, des ecclésiastiques comme Jakob Johann (1894-1974), chanoine, et Lukas (∗︎1937), abbé de Mariastein (1995-2008), ainsi que des responsables de médias comme Kurt (->) et René (->).

Sources et bibliographie

  • E. Schenker, Die frühen Schenker im Kanton Solothurn und ihre Ausbreitung, ms., 2010 (StASO)

Suggestion de citation

Schenker, Erich: "Schenker", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023102/2011-07-25/, consulté le 21.09.2020.