de fr it

Johann JakobAchermann

1665 à Buochs, 12.12.1737 à Buochs, cath., de Buochs. Fils de Johann Franz (->) et de Marie Magdalena Leuw. Demi-frère de Johann Kaspar (->). Marie Genoveva Lussi, fille de Karl Josef. Enseigne de Nidwald (1704-1705), juge au tribunal des Onze (1704, 1713, 1720), contrôleur des comptes (1705-1737). Capitaine d'Unterwald (1706-1737), vice-landamman (1712-1722), landamman de Nidwald (1723, 1727, 1732, 1736). Bailli de Thurgovie (1708), de Locarno (1716) et du Rheintal (1724-1725). Chevalier de Saint-Louis, capitaine au service de France. Comme bailli de Thurgovie, A. provoqua une épreuve de force avec Zurich, protectrice de Stein am Rhein. Pendant la seconde guerre de Villmergen (1712), il fut membre du conseil de guerre des cantons catholiques. Il répondit à la proposition de paix des cantons protestants en se mettant en campagne, contre l'avis de Lucerne, avec 300 volontaires, qui prirent part à la bataille de Sins. Il célébra leur "victoire" en construisant en 1713 une chapelle dédiée à Notre-Dame-de-Lorette sur son domaine d'Ennerberg (comm. Buochs). Pour calmer Lucerne très irritée, A. imposa de manière autoritaire, après la défaite de Villmergen, l'abolition des droits de codécision de la landsgemeinde de Nidwald dans les affaires extérieures; mais cette révision forcée de la constitution ne fut en vigueur qu'en 1713-1714. A. paya cette politique par le rejet provisoire de sa candidature à la charge de landamman. Devenu plus réfléchi avec l'âge, il intervint avec succès comme médiateur dans un conflit scolaire d'envergure cantonale (1720). En 1723, il fut enfin élu landamman, alors qu'il avait déjà 58 ans.

Sources et bibliographie

  • H. Achermann, O. Baumgartner, Buochs in Wort und Bild, 1994, 23
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF