de fr it

Francesco SaverioRiva

30.9.1702 à Lugano,27.7.1783 à Lugano, catholique, de Lugano. Comte abbé, seigneur de Mauensee, administrateur du patrimoine familial et homme de lettres.

Portrait du comte abbé Francesco Saverio Riva. Huile sur toile, fin des années 1730, 112 x 87,5 cm (Fondazione Palazzo Riva, Lugano; photographie Stefano Spinelli, 2012).
Portrait du comte abbé Francesco Saverio Riva. Huile sur toile, fin des années 1730, 112 x 87,5 cm (Fondazione Palazzo Riva, Lugano; photographie Stefano Spinelli, 2012). […]

Francesco Saverio Riva était le dernier des 17 enfants de Giovanni Battista Riva, l'un des magistrats les plus influents de Lugano, et de Lucrezia Morosini, appartenant aussi à l'une des familles les plus puissantes du bourg. Antonio et Rodolfo Giovanni Riva, lieutenants baillivaux, et Gian Pietro Riva, homme de lettres, étaient ses frères; Regina Francesca Riva était sa belle-sœur. Après avoir fréquenté le collège Sant'Antonio à Lugano, tenu par les somasques, et le collège ducal de Modène, Francesco Saverio Riva fit des études à l'Université de Pavie, où il obtint en 1723 une licence en droit civil et canon. Il poursuivit sa formation à Rome, mais en raison probablement de sa mauvaise santé, il fut contraint de rentrer au pays. Clerc non ordonné, il porta toujours le titre de comte abbé, alliant ainsi la dignité comtale héritée de son père à son statut d'ecclésiastique. Grâce à son père, il fut également membre du patriciat de la ville de Lucerne et seigneur de Mauensee.

Personnalité à multiples facettes, Riva administra une partie du considérable patrimoine familial. Il fut particulièrement actif dans les secteurs foncier (propriété foncière) et du crédit dans différentes communautés des bailliages de Lugano et de Mendrisio; ces activités eurent des répercussions importantes sur le prestige et le pouvoir de sa lignée. Entre 1732 et 1752, il fit construire son palais dans le quartier de Verla (Santa Margherita), l'un des meilleurs exemples d'architecture civile du baroque tardif dans les bailliages italiens. Il posséda aussi une maison de maître (casa da nobile) et de nombreuses terres à Besazio, qu'il avait choisi comme lieu de villégiature.

Vue de la façade principale du Palazzo Riva de Santa Margherita, prise en 2012 depuis la via Pretorio à Lugano © Roberto Pellegrini, Bellinzone.
Vue de la façade principale du Palazzo Riva de Santa Margherita, prise en 2012 depuis la via Pretorio à Lugano © Roberto Pellegrini, Bellinzone. […]

Féru de philosophie et de littérature, Riva entretint une abondante correspondance, notamment avec le philo-janséniste bergamasque Francesco Brembati. Sous le pseudonyme de Siredo, il fut membre de l'Académie de l'Arcadie, un mouvement littéraire qui prônait un retour au classicisme en réaction «au désordre et au mauvais goût» du baroque. Il utilisa ses contacts au sein de la République des Lettres également pour aider des membres de sa parenté et des jeunes émigrants originaires des bailliages. Il se distingua comme un bienfaiteur et un protecteur de diverses confréries (en particulier de la jeune société du Sacré-Cœur) et de plusieurs communautés religieuses de Lugano (surtout des capucins du couvent de la Sainte-Trinité et des augustines de Sainte-Marguerite, dont sa nièce Vittoria Marianna Riva fut mère supérieure). Riva fut notamment chargé par l'évêque de Côme d'évaluer la gestion économique du couvent des augustines qui, au milieu du XVIIIe siècle, était jugée très problématique. Il arbitra en outre avec prudence des conflits, tant publiques (dans le bourg et les communautés rurales) que privés (au sein de sa famille). Décédé à Lugano, il fut inhumé dans l'église Saint-Antoine.

Sources et bibliographie

  • Archivio storico della città di Lugano, Lugano, Fondo Famiglia Riva.
  • Archivio storico diocesano di Lugano, Lugano, Archivio parrocchiale di Besazio.
  • Biblioteca Civica Angelo Mai, Bergame, Manoscritti MMB.
  • Fidecommesso Riva (éd.): Storia della famiglia Riva, 3 vol., 1972-1993.
  • Schnyder, Marco: «Un nobile ecclesiastico nella sua comunità», in: Bollettino storico della Svizzera italiana, 2004/1, pp. 149-170.
  • Schnyder, Marco: Famiglie e potere. Il ceto dirigente di Lugano e Mendrisio tra Sei e Settecento, 2011.
  • Martinoli, Simona: Il palazzo Riva di Santa Margherita a Lugano e la sua quadreria, 2014, surtout pp. 92-94.
  • Agustoni, Edoardo; Pedrini Stanga, Lucia (éd.): Dentro i palazzi. Uno sguardo sul collezionismo privato nella Lugano del Sette e Ottocento. Le quadrerie Riva, 2020.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Siredo (pseudonyme)
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 30.9.1702 ✝︎ 27.7.1783

Suggestion de citation

Marco Schnyder: "Riva, Francesco Saverio", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.05.2023, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023275/2023-05-26/, consulté le 23.06.2024.