de fr it

AntonHänggi

Un nouvel évêque à Soleure. Ciné-Journal suisse, édition n° 1299 du 16 février 1968 (Archives fédérales suisses, J2.143#1996/386#1299-1#4*) © Cinémathèque suisse, Lausanne et Archives fédérales suisses, Berne.
Un nouvel évêque à Soleure. Ciné-Journal suisse, édition n° 1299 du 16 février 1968 (Archives fédérales suisses, J2.143#1996/386#1299-1#4*) © Cinémathèque suisse, Lausanne et Archives fédérales suisses, Berne. […]

15.1.1917 à Nunningen, 21.6.1994 à Fribourg, catholique, de Nunningen. Fils d'Urs Viktor Hänggi, agriculteur et menuisier, et d'Elise née Hänggi, maîtresse d'école ménagère. Après avoir obtenu sa maturité en 1936 au gymnase de Schwytz, Anton Hänggi fit des études de philosophie et de théologie à Lucerne (1936-1938), ainsi qu'à l'Université dominicaine Angelicum à Rome (1938-1940). Ordonné prêtre à Soleure en 1941, il fut vicaire à Brugg (1941-1944) et curé à Kriegstetten (1947-1954). Docteur en théologie en 1947, il étudia ensuite les sciences liturgiques à Trèves et à Rome (1954-1956). Chargé de cours (dès 1956), puis professeur ordinaire de sciences liturgiques à l'Université de Fribourg (dès 1961; doyen de la faculté de théologie en 1965-1966), Hänggi fonda en 1963 et dirigea jusqu'en 1967 l'Institut liturgique pour la Suisse alémanique (transféré en 1968 de Fribourg à Zurich, en 2001 à Lucerne et en 2004 à nouveau à Fribourg). Consultant de la commission liturgique pour la préparation du concile Vatican II (1960), expert et membre de celle chargée de l'exécution des décisions conciliaires en la matière, il contribua à la rénovation de la liturgie sur le plan séculier. Il fut évêque de Bâle de 1967 jusqu'à son retrait, en 1982. Ouvert aux idées œcuméniques dans une époque de tensions et d'attentes élevées au sein de l'Eglise catholique, Hänggi s'engagea en faveur de l'acceptation intégrale de l'aggiornamento conciliaire. La mise en œuvre de la réforme liturgique dans le quotidien pastoral et la participation des laïcs au dialogue dans les affaires ecclésiastiques tenaient particulièrement à cœur à cet historien de la liturgie. Hänggi reçut le titre de docteur honoris causa de l'Université de Bâle en 1984 et de l'Université pontificale Saint-Anselme à Rome en 1985.

Sources et bibliographie

  • Hänggi, Anton: Der Rheinauer Liber Ordinarius (Zürich Rh 80, Anfang 12. Jh.), 1957.
  • Hänggi, Anton (éd.): Gottesdienst nach dem Konzil. Vorträge, Homilien und Podiumsgespräche des 3. Deutschen liturgischen Kongresses in Mainz. Im Namen der Liturgischen Institute zu Trier, Salzburg und Freiburg/Schweiz, 1964.
  • Hänggi, Anton; Pahl, Irmgard: Prex eucharistica. Textus e variis liturgiis antiquioribus selecti, 1968.
  • Helvetia Sacra, vol. I/1, 1972, pp416-417.
  • Hofer, Max (éd.): Anton Hänggi. Bischof in Rufweite. Leben und Wirken, wegweisende Worte, Anekdoten, 1985.
  • Schifferle, Alois (éd.): Miteinander. Für die vielfältige Einheit der Kirche. Festschrift für Anton Hänggi, 1992.
  • Fink, Urban; Leimgruber, Stephan; Ries, Markus (éd.): Die Bischöfe von Basel 1794-1995, 1996, pp. 303-336 (avec bibliographie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 15.1.1917 ✝︎ 21.6.1994

Suggestion de citation

Conzemius, Victor: "Hänggi, Anton", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.01.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023284/2021-01-12/, consulté le 22.10.2021.