de fr it

Pfister

Famille de la ville de Schaffhouse mentionnée dès le XIVe s. Cläwi fut reçu bourgeois en 1476 et Hans fut prévôt de la corporation des Cordonniers en 1490 et 1501. Une partie des P. de Schweighausen (auj. comm. Schuttertal, Bade-Wurtemberg) s'établit probablement à Schaffhouse à la Réforme; cette branche acquit la bourgeoisie dans la seconde moitié du XVIe s. Plusieurs de ses membres furent investis de charges honorifiques. Ainsi Melchior (1630-1691) fut délégué dans les bailliages italiens et bailli de Löhningen en 1678-1679. Balthasar (1629-1696), précepteur et pasteur à Herblingen (1653), fut pasteur à Saint-Jean de Schaffhouse (1686), puis antistès et doyen. Parmi ses petits-fils figurent Balthasar (1691-1756), triumvir (l'un des trois principaux pasteurs de la ville) en 1742, puis aussi antistès et doyen en 1749, Balthasar (->), médecin et bourgmestre, ainsi que Hans Andreas (1704-1747), maître de grec au Collegium humanitatis de Schaffhouse en 1730 et prévôt à Wagenhausen (TG) en 1737. Johann Heinrich (1731-1790), fils de Balthasar (1691-1756), devint en 1774 bailli de Merishausen et Bargen et en 1788 trésorier de Schaffhouse. La famille participa au gouvernement de la ville, tels Johann Konrad (1715-1756), délégué dans les bailliages italiens en 1744 et maisonneur de la ville en 1750, Johannes (->), secrétaire de la ville, Balthasar (->), homme d'Etat, ou Rudolf (->), président de la ville. Les P. donnèrent aussi naissance à une dynastie de pharmaciens: Johann Jakob (1699-1736), apothicaire à l'enseigne "Zum Glas", de même que Georg Michael (1729-1770) et Jakob Friedrich (1765-1826). Laurenz (∗︎1715), papetier, émigra à Lehenhammer (comm. Etzelwang, Haut-Palatinat), probablement parce que la confession luthérienne de son épouse allemande n'était pas tolérée par le Conseil de Schaffhouse. Melchior (->), en acquérant les titres de noblesse en 1700, fonda la lignée des von Pfistern.

Sources et bibliographie

  • Genealogisches Register der Stadt Schaffhausen (H.W. Harder), 7, AV Schaffhouse
  • O. Keller, «Apotheken und Apotheker der Stadt Schaffhausen», in SchBeitr., 56, 1979, 29-142
  • H.P. Mathis, P. Scheck, Das Haus "zum Glas" in Schaffhausen, 2003