de fr it

Stamm

Famille influente bourgeoise de Schleitheim et Thayngen, aussi appelée Stammen ou Stamman. A Schleitheim, les S. sont mentionnés pour la première fois au XVe s. Martin, dit Stocker, obtint la perception de la dîme pour le compte de l'abbaye de Reichenau en 1595, charge qui resta dans la famille jusqu'à sa suppression en 1798. Neuf S. d'affilée furent administrateurs de l'abbaye, dont Martin (->). Un autre Martin (->), chirurgien et sénateur, appartenait aussi à la branche de Schleitheim. A Thayngen, les S. sont attestés depuis le XVIe s. Au XVIIIe, ils étaient la famille la plus nombreuse après les Müller. Hans Jakob Stammen (1719-1796) est l'auteur de la première chronique du village. Aux XIXe et XXe s., la famille donna neuf présidents de commune et des conseillers d'Etat schaffhousois, dont Bernhard (->), Heinrich (->) et Johann Conrad (->). Heinrich (->) fut conseiller aux Etats et juge fédéral, Walter (->) conseiller national.

Sources et bibliographie

  • Ch. Wanner et al., Geschichte von Schleitheim, 1985, 137-146, 267
  • A. Schiendorfer, 1000 Jahre Thayngen, 1995, 116-124

Suggestion de citation

Baertschi, Christian: "Stamm", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.12.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023360/2010-12-09/, consulté le 23.06.2021.