de fr it

Veith

Famille schaffhousoise. Simon Vyt reçut la bourgeoisie de Schaffhouse en 1486. Cependant, la généalogie ne peut être établie qu'à partir du XVIe s. Du XVIe au milieu du XVIIIe s., la famille joua un rôle politique important et donna des prévôts des corporations des Epiciers (au moins cinq), des Tisserands (au moins quatre), des Tailleurs (au moins deux) et des Boulangers (au moins un). Aux XVIIe et XVIIIe s., la famille compta des serruriers, des armuriers et quelques ecclésiastiques, comme Hans Wilhelm (1599-1662) et Stefan (1687-1736), qui fut professeur de théologie au Collegium Carolinum de Kassel dès 1719, ainsi que Hans Jacob (->) et Johann Wilhelm (->), tous deux antistès et doyens. Le peintre verrier Hans Georg (∗︎1647), le peintre Johann Martin (->) et le poète Johann Heinrich appartiennent aussi à la famille. Les V. font encore partie au début du XXIe s. de la corporation des Boulangers.

Sources et bibliographie

  • Genealogisches Register der Stadt Schaffhausen (J.L. Bartenschlager) 9; 1 (H.W. Harder), 11, AV Schaffhouse