de fr it

Kuon

Famille éteinte d'Uri, mentionnée pour la première fois en 1321. L'hypothèse selon laquelle les K., immigrés à Uri, seraient venus du Tyrol n'est pas certifiée. Attestés à Schattdorf et au Schächental du XIVe au XVIe s., ils furent aussi à Altdorf (UR) du XVIe au XIXe s. Hans, vice-landamman, reçut des lettres de noblesse de l'empereur Ferdinand Ier (1559). Familier du cardinal Charles Borromée, il favorisa la Réforme catholique. Avec Sebastian Heinrich (->) et Adrian (✝︎1586), capitaine du pays, la famille atteignit l'apogée de son influence politique. Les K. fournirent nombre de délégués à la Diète et d'officiers au service étranger, surtout de France. Ferdinand Emanuel (1723-1782) exerça les fonctions de vice-landamman (1772-1776). La famille s'éteignit en 1807 avec son petit-fils Heinrich.

Sources et bibliographie

  • AFam, StAUR
  • G. Muheim, «Die Tagsatzungs-Gesandten von Uri», in HNU, 16, 1910, 1-199
  • U. Kälin, Die Urner Magistratenfamilien, 1991
  • H. Stadler-Planzer, Spiringen, 1991