de fr it

Scolar

Originaires de Milan, les S. s'établirent dans la Léventine (à Fiesso) en 1563 et firent partie de l'élite locale. Anton, aubergiste à Altdorf (UR), acquit la citoyenneté uranaise en 1644. Ses descendants connurent une ascension sociale comme entrepreneurs militaires; dans la première moitié du XVIIIe s., la famille compta un landamman avec Johann Josef Florian (->). Johann Jakob (->), Desiderius (1647-1705, prévôt de Bellinzone) et Jakob Walter (✝︎1693, chanoine de Bischofzell) firent une carrière ecclésiastique. Le déclin social de la famille commença avec Franz Alfons, chancelier et capitaine, accusé de vol et de graves escroqueries, dont la tête fut chèrement mise à prix par le gouvernement uranais en 1764. La même année, la maison familiale d'Eselmätteli à Altdorf fut vendue aux enchères. Plus tard, quelques S. furent officiers au service d'Espagne, d'autres horlogers à Altdorf. La famille s'éteignit vers 1850.

Sources et bibliographie

  • U. Kälin, Die Urner Magistratenfamilien, 1991
  • H. Gasser, «Das Haus im Eselmätteli: Bau und Ausstattung», in HNU, N.S. 51/52, 1996/97, 18-78
  • H. Stadler-Planzer, «Das Haus im Eselmätteli: Die Besitzer», in HNU, N.S. 51/52, 1996/97, 5-17

Suggestion de citation

Kälin, Urs: "Scolar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023418/2012-11-28/, consulté le 24.09.2020.