de fr it

Zwyer von Evibach

Famille d'Uri (XIVe-XVIIIe s.), tirant son nom du vallon de l'Evibach (comm. Silenen). Selon la tradition familiale fixée au XVIIe s., les Z. descendent d'Udalrich, compagnon du duc Godefroy de Bouillon à la première croisade (1096-1099). Dans les sources écrites, ils sont mentionnés dès 1317 (Heinrich) et 1334 (Johann). A Altdorf, ils apparaissent au XVIe s., comme aubergistes, baillis du village, membres du Conseil et officiers au service du pape et d'Espagne. Ils s'allient avec des familles en plein essor (Beroldingen, Schmid, von Roll). La généalogie est assurée depuis Andreas, bailli du village d'Altdorf de 1530 à 1532, avec qui commença l'ascension de la famille. Andreas (1552-1622) devint bailli de l'évêque de Constance à Kaiserstuhl et Klingnau, sans rompre ses liens avec Uri. Son fils Sebastian Peregrin (->) fit carrière et fortune au service étranger; il compte parmi les hommes d'Etat confédérés les plus influents du XVIIe s. Après lui, les Z. perdirent leur importance à Uri. Son frère Johann Franz (✝︎1683), sénéchal héréditaire du prince-évêque de Constance, fut élevé au rang de baron par l'empereur Léopold Ier en 1668; ses descendants occupèrent jusque dans la seconde moitié du XVIIIe s. de hautes fonctions à la cour de Constance, firent partie du chapitre cathédral d'Augsbourg et fournirent des commandeurs de l'ordre teutonique. Deux fils de Sebastian Peregrin, Franz Ernst (1621-1697) et Sebastian Peregrin (✝︎1694) entrèrent au chapitre cathédral de Constance. Le second fut candidat du parti impérial au trône épiscopal en 1689. Le premier quitta l'état ecclésiastique pour reprendre le château et la seigneurie de Hilfikon, achetés par son père en 1644. La famille s'éteignit en Suisse, en ligne masculine, avec son fils Franz Sebastian (✝︎1724).

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die mittelalterlichen Burganlagen und Wehrbauten des Kantons Aargau, 1, 1905, 238-250
  • A. Imholz, «Verwehte Spuren urnerischer Grössen», in HNU, N.S. 4/5, 1949/1950, 151-172
  • W. Keller, «Zwyeriana», in HNU, N.S. 16/17, 1961/1962, 7-42
  • W. Kundert, «Die Aufnahme von Schweizern ins Domkapitel Konstanz 1526-1821», in RHES, 68, 1974, 240-298

Suggestion de citation

Stadler, Hans: "Zwyer von Evibach", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.03.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023433/2014-03-03/, consulté le 28.10.2020.