de fr it

Fridéric deDiesbach-Steinbrugg

7.5.1677 à Fribourg, 22.8.1751, cath., de Fribourg. Fils de Jean-Frédéric, seigneur de Heitenried et Champvent, et de Marie-Elisabeth de Steinbrugg. Frère de François Philippe (->). Victoire, comtesse de Faraone. Cadet au régiment des Gardes suisses (1695), puis enseigne (1696), D. fit ses premières armes en Flandre (1697). Lieutenant-colonel (1702), il participa à la bataille de Nimègue, entra au régiment Pfyffer et se distingua au siège de Lille (1708). Non promu colonel, il quitta le service de France pour le service de Hollande où, brigadier, il leva un régiment suisse catholique (1711). Louis XIV, irrité, obtint de Fribourg qu'il soit rayé des membres de l'Etat. Le régiment de D. se rendit dans le Milanais, en Espagne et sur le Rhin, puis fut supprimé après le traité d'Utrecht (1713). En 1714, D. reçut de l'empereur son brevet de général-major. Après l'attaque des Turcs contre Venise en 1714, une armée impériale fut levée et D. commanda trois régiments. En reconnaissance de sa bravoure, Charles VI le créa comte du Saint Empire (1718). D. fit la campagne de Sicile (1719) et commanda l'assaut final de Messine avec le régiment de Holstein. En 1722, Charles VI l'honora du titre de prince de Sainte-Agathe, transmissible aux collatéraux. D. fut gouverneur de Syracuse (1722), gentilhomme de la chambre (1723), chambellan de l'empereur (1723), feld-maréchal-lieutenant (1723) et membre du Conseil de guerre (1726). Blessé à la bataille de Parme (1734), il se retira à Fribourg où il reçut le titre de conseiller d'Etat honoraire.

Sources et bibliographie

  • A. de Ghellinck Vaernewyck, La généal. de la maison de Diesbach, 1921
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Fridéric de Diesbach
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 7.5.1677 ✝︎ 22.8.1751