de fr it

Albrizzi

L'origine de cette famille, dont le nom apparaît sous différentes formes (entre autres Albriacis et Bretio; Albrisch ou Alberisch dans les recès de la Diète), reste incertaine: on suppose qu'elle vient de Côme ou d'une autre province lombarde d'où elle s'est rapidement répandue sur le territoire de l'actuel canton du Tessin. Les A. sont mentionnés dans la région de Locarno au début du XIIIe s. Parmi les figures marquantes, mentionnons Simone, dit il Campanella, capitaine au service de Franchino Rusca; ayant occupé Lugano et Porlezza (I) en 1448, il échoua dans sa tentative de marche sur Côme et fut vaincu par Giovanni della Noce, condottiere au service de la République ambrosienne. Une autre branche de la famille est attestée dès le XVe s. à Lugano puis à Torricella; parmi eux, Antonio (->) eut un rôle de première importance dans les événements et la vie politique du jeune canton du Tessin. La famille possédait des biens considérables dans le Mendrisiotto, où elle acquit même des droits sur le château de Castel San Pietro.

Sources et bibliographie

  • Schaefer, Sottocenere
  • G. Wielich, Il Locarnese negli ultimi tre secoli del Medioevo, 1973
En bref
Variante(s)
Albrici
Brizio