de fr it

Appiani

Famille noble originaire de Locarno (appelée aussi Apiani, Aplano, de Applanis). En 1555, les représentants de la famille qui avaient adhéré à la Réforme (dont Catherine, enseignante) furent expulsés de la ville à l'instar d'autres familles et se réfugièrent à Zurich où ils introduisirent la teinture de la soie. Ils acquirent grâce au commerce des soieries un rôle de premier plan dans les marchés zurichois et bâlois. Parmi les A. de Locarno, on retient le nom de Giovanni Battista (✝︎1540), gendre de Ludovico Borromeo d'Arona, qui occupa la charge de podestat à Vogogna (1512) et à Domodossola (1520) et qui fut par la suite trésorier royal et ducal à Milan. Accusé de malversations à la diète de Baden (1533), il ne fut pas arrêté pour éviter des révoltes. Francesco fut percepteur dans le bailliage de Locarno dans la première moitié du XVIe s., Raffaele (✝︎1590), célèbre médecin, écrivit de nombreux textes restés inédits sur l'art médical et Carlo, en 1685, donna à la commune le bâtiment dans lequel fut transféré l'hôpital de Santa Maria in Selva. Par testament, Luigi fonda en 1695 une école "littéraire" (latine) gratuite à Locarno.

Sources et bibliographie

  • Rossi/Pometta, Ticino