de fr it

Castoreo

Ancienne famille gibeline originaire de Lugano, aujourd'hui éteinte. Première mention en 1197 avec un certain Iohannes Castoira, cité comme témoin à Conago. Au XIVe s., les C. sont investis de biens ecclésiastiques, dont certains fiefs dans le Valsolda (1311) en Lombardie; ils tinrent notamment celui de Magliaso, d'une date indéterminée jusqu'en 1667. Les C. furent admis au sein des communautés de Cadro, Magliaso, Castagnola et Bellinzone; leurs biens fonciers s'étendaient autour du Monte Brè, à Drano (Valsolda), Gandria, Castagnola, Cassarate et surtout à Cadro. Au XVe s., les C. occupèrent à diverses reprises des charges politiques, administratives et ecclésiastiques, sur le plan communal, baillival et régional. En 1723, Giacomo Francesco, fiscal, et son fils Giovan Battista (✝︎1740), chanoine du chapitre de Coire, chancelier (dès 1716), chargé d'affaire de la nonciature de Lucerne (1737-1739), obtinrent la bourgeoisie lucernoise. Franz Josef Leodegar (1728-1787) fut lui aussi chancelier (1752) et chargé d'affaires (1754, 1780).

Sources et bibliographie

  • Schaefer, Sottocenere
  • A. Lienhard-Riva, Armoriale ticinese, 1945
  • HS, I/1, 52; II/1, 148
  • U. Fink, Die Luzerner Nuntiatur 1586-1873, 1997, 132-135
  • W. Hörsch, J. Bannwart, Luzerner Pfarr-und Weltklerus, 1700-1800, 1998, 86-87