de fr it

FerrariTI

Famille de Lugano, mentionnée pour la première fois en 1272 et descendant probablement de la même souche que les familles Saxello et Cusa. Au XIVe s., les F. donnèrent vraisemblablement naissance aux branches Amadio et Castanea. Il n'existe aucun lien direct avec les autres familles F. que l'on trouve au Tessin, surtout dans le Mendrisiotto, originaires d'Arzo. Au XIVe s., Giovanni, notaire, reçut en fief des biens de la curie diocésaine de Côme. Les membres les plus éminents de la famille furent notaires (Giovanni Antonio dès 1617 et Pietro Aloisio dès 1657), médecins (Pietro Aloisio, propriétaire foncier en 1586 à Genestrerio, père du notaire Giovanni Antonio) et militaires. Gian Giacomo (✝︎1552), capitaine de Jean-Jacques de Médicis, acquit en 1533 la curtis de Sonvico, qui appartint à la famille jusqu'en 1642 (en partie tout au moins). Giacomo fut de 1773 à 1782 chancelier de la ville de Lugano. La famille s'est éteinte, en ligne masculine, avec son fils Antonio (∗︎1783).

Sources et bibliographie

  • A. Lienhard-Riva, Armoriale ticinese, 1945
  • Schaefer, Sottoceneri, 71-72