de fr it

Ganna

Nom de famille (du dialecte gàna, terrain pierreux) répandu dès la fin du Moyen Age dans les vallées de la Riviera et de Blenio, ainsi que dans la région de Bellinzone. La souche de Biasca y obtint le droit de bourgeoisie à partir de 1292 au moins. Au XVe s., plusieurs de ses membres furent forgerons. La branche de Biasca compta aussi quelques ecclésiastiques. Parmi eux, les prêtres Giacomo, prévôt de la collégiale (après 1448 et jusqu'en 1453), et Angelino (de Ferrariis), probablement neveu du précédent, prévôt en 1458-1459 et 1465-1471. Dès le XVIe s., la souche de Malvaglia prit de l'importance. Plusieurs de ses membres occupèrent des charges publiques dans le val Blenio et accédèrent, entre le XVIe et le XVIIe s., aux postes les plus élevés de l'administration locale. Parmi les membres de cette branche on trouve Antonio, lieutenant du bailli de Blenio (1592-1597 et 1599-1603), trésorier (1603) et porte-enseigne de la communauté, et Giovan Pietro, sautier (1627), trésorier (1632) et lieutenant du bailli (1641-1642).

Sources et bibliographie

  • MDT, séries 2 et 3
  • HS, II/1, 101-102
En bref
Variante(s)
della Ganna
Gana