de fr it

Gorini

Famille de Lugano, descendant de la famille Borseri de Côme. Le premier représentant connu est Pietro, aubergiste et membre du Conseil du bourg en 1444. La famille, qui jouissait au XVe s. déjà d'un certain prestige local, devint plus importante au cours du XVIe, lorsque plusieurs de ses membres firent partie du Conseil de la communauté et furent lieutenants du bailli de Lugano (Giovanni Battista, ->). Depuis le XVIe s., quelques G. furent militaires: Cristoforo, capitaine et chevalier de l'ordre de l'Eperon d'or; Sebastiano, capitaine, et Giuseppe Giovan Antonio, colonel, furent au service de Venise. Du XVIe au XVIIe s., le prestige de la famille grandit. Elle acquit des titres de noblesse, fonda une chapelle avec droit de patronage et un tombeau de famille dans l'église Sainte-Marie-des-Anges à Lugano. Des G. firent régulièrement partie du Conseil de la communauté et du Conseil du bourg et collaborèrent à la gestion administrative de l'hôpital Sainte-Marie. Leurs biens se trouvaient dans les régions de Lugano, du Mendrisiotto et de Côme. Dans les années 1610, les G. furent en conflit avec les Castoria pour le contrôle des charges publiques les plus importantes; le différend, qui fut à l'origine de désordres dans le bourg et dans tout le bailliage, fut réglé en 1615 par les cantons souverains. Au XVIIIe s., les G., bien que membres par intermittence des Conseils de la communauté et du bourg, perdirent de leur importance et certaines branches s'établirent définitivement dans l'Etat de Milan. En 1798, ils furent partisans de la République cisalpine sans pour autant jouer un rôle de premier plan. En 1810, ils sont encore attestés comme bourgeois de Lugano. La branche de Lugano s'éteignit probablement vers la moitié du XIXe s.

Sources et bibliographie

  • Actes du Conseil de la communauté et actes du Conseil du bourg, AV Lugano
  • EA, 4 I; 5 I; 5 II
  • A. Lienhard-Riva, Armoriale ticinese, 1945
  • Lugano e il suo ospedale, cat. expo. Lugano, 1995