de fr it

Marcacci

Famille bourgeoise de Locarno, mentionnée dès 1349. A l'origine, les M. étaient probablement marchands. Ils accédèrent à la charge de fiscal du bailliage de Locarno qu'ils se transmirent quasiment de père en fils de 1584, avec Carlo (->), à 1798 et à celle, héréditaire, de podestat dans le val Verzasca jusqu'en 1686 (ils bâtirent à Brione une maison forte appelée "château M."). Ils occupèrent aussi la fonction de podestat à vie dans le Gambarogno. Filippo, qui fit construire au lieudit alla Fraccia la tour "des M.", fut créé chevalier par Paul V en 1610. Carlo Francesco obtint en 1641 la bourgeoisie de Soleure. En 1677, le roi de Pologne Jean III Sobieski conféra le titre de baron à Giovanni Antonio (->) et à ses descendants mâles. La famille, inscrite dans le nobiliaire milanais en 1774, possédait de nombreux biens et immeubles, dont l'actuel hôtel de ville de Locarno, édifice du XVIIIe s. qui avait appartenu à Giovanni Antonio (->), dernier descendant mâle de la famille. Les M. obtinrent le patronage des églises Saint-Victor et Saint-Antoine à Locarno et celui de la Madonna del Sasso (comm. Orselina).

Sources et bibliographie

  • E. Motta, «La famiglia Marcacci», in BSSI, 1881, 183-187 (avec généal.)
  • F. Bertoliatti, «Genealogia e diritti di nobiltà della famiglia Marcacci», in BSSI, 1942, 168-173