de fr it

Pocobelli

Famille attestée depuis le début du XIIIe s. à Lugano. Les frères Ardizzone et Fomasio inaugurèrent au milieu du XIIIe s. une longue lignée de notaires et de représentants de la vie politique et administrative du bourg et de la vallée de Lugano. Dans cette ville, les membres de la famille occupèrent à plusieurs reprises les charges de conseillers, procureurs, trésoriers et furent souvent au service des représentants des ducs de Milan et des feudataires de la région (Urbano, ->). Les P., qui appartenaient aux familles guelfes les plus en vue, furent impliqués directement dans les luttes entre factions pendant tout le XVe s., puis dans les événements violents liés à la conquête du Tessin par les Confédérés. A la fin du Moyen Age, le patrimoine foncier des P. se répartissait sur différentes localités de la région de Lugano; à l'époque moderne, il s'étendit au Mendrisiotto lorsque des lignées collatérales s'établirent à Bissone, Coldrerio et Melide (Giulio, ->) où réside au début du XXIe s. la seule branche existante. Comme les autres familles importantes de Lugano, les P. développèrent des activités bancaires et eurent des contacts avec le patriciat des villes du nord des Alpes. Ils comptèrent de nombreux ecclésiastiques: certains furent archiprêtres de Saint-Laurent à Lugano, comme Giovanni Paolo (1588-1614) et Giovanni Battista (1628-1634), chanoines de la même église ou titulaires de riches bénéfices dans les bailliages tessinois, en Lombardie et au Piémont; Gabriella (1556 et 1567), Maria Francesca (1591) et Giulia Maria (1771 et 1788) furent supérieures du couvent des humiliées de Sainte-Catherine à Lugano. D'autres embrassèrent une carrière diplomatique ou militaire à l'étranger; Antonio (✝︎1556), trésorier général de la communauté et fermier de la douane de Lugano, accomplit diverses missions diplomatiques en Suisse et en France et fut capitaine au service de France et du grand-duché de Toscane. La famille compta aussi des hommes de lettres et des érudits comme le théologien et juriste Giovanni qui représenta la Confédération et d'autres puissances auprès du Saint-Siège de 1661 à 1679 et publia en 1661 un mémoire adressé au pape en faveur des cantons suisses.

Sources et bibliographie

  • HS, II/1, 130-131; IX/1, 117-118, 122
  • A. Moretti, Da feudo a baliaggio: la comunità delle Pievi della Val Lugano nel XV e XVI secolo, 2006
  • G. Negro, Un borgo prealpino in età moderna, 2006