de fr it

Joris

Famille d'Orsières, citée dès 1394, qui s'y est divisée en de nombreuses branches que l'on distingue par leurs lieux d'habitation, notamment La Place, Le Châble, Le Bourgeal. Elle a essaimé à Bagnes vers 1570, à Sion dès 1630, à Martigny où elle fut reçue bourgeoise en 1725, à Charrat et à Saillon au XIXe s. et à Chamoson en 1920. Au XIXe s., ses nombreux notaires, magistrats, députés, juges et officiers lui ont fait jouer un rôle important en Valais. Parmi les J. qui se sont distingués en Suisse et à l'étranger, figure François-Alexis (1752-1840), capitaine-major au régiment de Courten et chevalier de Saint-Louis. François-Emmanuel (1761-1814), père d'Alexis (->), fut député à la Diète valaisanne (1802-1808). Fidèle (->) siégea au Conseil national. Gaspard-Emmanuel (✝︎1880), docteur en médecine de l'université de Vienne, est l'auteur d'études médicales. La famille donna à l'Eglise de nombreux ecclésiastiques, dont la plupart furent chanoines du Grand-Saint-Bernard.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 135-136
  • Nouvel armorial valaisan, 2, 1984, 122-123